fondation-copernic.org 5 juillet 2017

mercredi 5 juillet 2017
par  Webmestre FSU-95
popularité : 47%

Newsletter
Fondation Copernic
fondation-copernic.org

  • 5 juillet 2017

La flexi-exploitation en Marche !
Qu’on ne s’y trompe pas : la réforme du code du travail projetée est une attaque d’une ampleur encore inconnue en France. Il s’agit ni plus ni moins de détricoter le noyau dur des acquis sociaux déjà mis à mal par les multiples offensives des gouvernements successifs. Les luttes sociales en France de ces 30 dernières années ont réussi tant bien que mal à limiter les effets des restrictions libérales des droits des salarié-e-s.

Macron veut faire disparaître cette exception, tout simplement (...)

Lire la suite

http://pournosdroitssociaux.fr/
Appel collectif. Pour un Code du Travail protecteur des salarié.e.s, non à la loi travail XXL !
LISEZ LA TRIBUNE :

Appel collectif. Pour un Code du Travail protecteur des salarié.e.s, non à la loi travail XXL !

Appel collectif. Pour un Code du Travail protecteur des salarié.e.s, non à la loi travail XXL !

Sous les cendres, colères et braises

« Certains désastres précipitent le salut, l’or du lendemain accoure sitôt les désolations, elles en deviennent soleils » écrivait Gide, vieillissant.
Nous sommes dans la désolation et viennent des désastres. Mathématiquement, l’union des électeurs des gauches menait un candidat antilibéral à l’Élysée. Prosaïquement, les droits au travail eussent été renforcés, l’impôt rendu redistributif, les services publics, à présent empêchés d’aider, eurent permis plus d’égalités, les lois sécuritaires, la criminalisation des manifestants, étaient abrogées, les salaires augmentés, les droits réels des femmes garantis, la sortie du nucléaire programmée, etc…Dynamiquement, les milieux populaires, gagnant enfin après une élection, gagnant des droits, un avenir, du respect, ne déserteraient plus les urnes et certains ne voteraient pas Le Pen, dans cette guerre des pauvres contre de plus pauvres qu’eux que le libéralisme organise. Faute du sacrifice à cet intérêt supérieur des milieux populaires et par soucis partisans étriqués, quel résultat ? Qui va souffrir ? (...)

Lire la suite

Pour le Gouvernement, les représentants des salariés sont trop nombreux pour exercer leur mandat

Avouons-le, s’il y a un reproche que l’on ne peut pas adresser au Président Macron et à son Premier Ministre c’est bien celui de manquer de cohérence. Le Gouvernement s’apprête en effet à transformer radicalement le droit du travail en un droit négocié dans chaque entreprise (voire établissement) poursuivant en cela l’œuvre engagée par ses prédécesseurs dans le seul but de réduire les protections des salariés en matière d’emploi et de travail (voir Argument Copernic N° 3). De son coté la Ministre du travail Muriel Pénicaud vient d’annoncer qu’elle s’apprête à mettre en œuvre la promesse du candidat Macron d’une instance unique de représentation du personnel reprenant l’ensemble des attributions des comités d’entreprise (CE), des délégués du personnel (DP), des comité hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT) et des délégués syndicaux (DS) dans toutes les entreprises et dans les groupes sans limitation de plafond d’effectif. Selon la Ministre du travail, « les salariés ne peuvent pas être représentés de quatre manières différentes, cela n’a aucun sens ». (...)

Lire la suite


CONTRE LA RECONDUCTION DE L’ÉTAT D’URGENCE !

On a appelé à ce rassemblement, et on continue la lutte !


Navigation

Articles de la rubrique