Une inégalité public/privé enfin réparée

Circulaire du 24 mars 2017 relative aux autorisations d’absence dans le cadre d’une assistance médicale à la procréation (PMA)
mercredi 5 avril 2017
par  Webmestre FSU-95
popularité : 21%

Une inégalité public/privé enfin réparée

Jusqu’à présent les employeurs publics ne pouvaient accorder ni aux agentes ni à leur conjoint-e des autorisations d’absence pour les actes médicaux nécessaires à l’assistance médicale à la procréation (PMA), à contrario de ce que prévoit le droit du travail pour les salariés-es du secteur privé.
Suite à l’intervention de la fédération une circulaire du 24 mars 2017 relative aux autorisations d’absence dans le cadre d’une assistance médicale à la procréation (PMA) NOR : RDFF1708829C a été publiée

La circulaire précise que :

- 1- "lorsque l’agente publique reçoit une assistance médicale à la procréation (PMA), elle peut bénéficier d’une autorisation d’absence pour les actes médicaux nécessaires. Il est précisé que l’article 2141-1 du code de la santé publique définit l’assistance médicale à la procréation."
- 2- "l’agent public, conjoint de la femme qui reçoit une assistance médicale à la procréation, ou lié à elle par un pacte civil de solidarité, ou vivant maritalement avec elle, peut bénéficier d’une autorisation d’absence, pour prendre part à, au plus, trois des actes médicaux nécessaires à chaque protocole d’assistance médicale à la procréation. La durée de l’absence est proportionnée à la durée de l’acte médical reçu. Ces autorisations d’absence rémunérées sont incluses dans le temps de travail effectif, notamment pour le calcul des droits à jours de réduction du temps de travail. Elles sont assimilées à une période de services effectifs."
En PJ le courrier de la FSU et la copie de la circulaire

Bonne lecture
 Didier Bourgoin Secrétaire national
FSU


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

14 décembre 2016 - FSU 95

Maison des Syndicats
26 rue Francis Combes
95000 Cergy
Tel : 01 30 32 26 77
tel. mobile (...)