Risques Psychosociaux dans la Fonction publique***

jeudi 3 octobre 2013
par  Webmestre FSU-95
popularité : 4%

La FSU signe l ’accord sur la prévention des risques psychosociaux dans
la Fonction publique***

Dans la suite de l’ accord de 2009 sur la santé et la sécurité au
travail dans la Fonction Publique, une longue négociation a permis
d’intégrer nombre de nos préoccupations et demandes. Elle aboutit à un
protocole d’accord qui engage l’état employeur et l’ensemble des
employeurs publics dans la prévention des RPS (risques psychosociaux).

Ce protocole s ’inscrit dans une dynamique qui devra se poursuivre avec
une nouvelle concertation autour de la qualité de vie au travail.

Un calendrier est fixé pour la traduction réglementaire de l’accord et
les ministères et collectivités devront très vite s’engager dans la mise
en oeuvre de cet accord.

Il n’est que temps.

Des années de RGPP et de « new public management », de fusions et
restructurations menées à la hussarde,ont non seulement aggravé les
conditions de travail mais aussi amené à une perte d’identité
professionnelle de nombreux agents, confrontés à des contradictions
entre les valeurs du service public et les injonctions qui leur étaient
faites.

Pour la FSU, ce protocole est un point d’ ’appui important*. ***

Il pourra être opposé à des pratiques de management et d’organisation du
travail qui risquent malheureusement de perdurer.**

Il place au centre des processus à venir la parole des personnels, le
rôle des encadrants, l’obligation de formation (notamment en direction
des cadres), la nécessité d’anticiper dans toute réforme ou projet de
restructuration la question des conditions de travail*. *En annexe, des
moyens pour renforcer les CHSCT ont été actés, permettant une avancée
concrète par rapport à l’accord de 2009.

Pour ce qui concerne la médecine de prévention (2ème annexe), les
difficultés demeurent et la Fonction Publique doit désormais s’y attaquer
résolument.

La FSU signera l’accord, tout en restant vigilante sur son application.

Et elle continuera à se mobiliser contre les suppressions de postes dans
la Fonction publique et pour exiger de meilleures conditions de travail
pour tous les agents.