Rentrée des profs en août

jeudi 16 janvier 2014
par  Webmestre FSU-95
popularité : 9%

Le calendrier scolaire triennal prévoit des journées de "pré-rentrée" au mois d’août dans le second degré. Une pétition intersyndicale (voir le site du SNES-FSU (http://www.snes.edu/) demande la modification de ce calendrier.

En effet, outre les raisons mentionnées dans le texte ci-après, cette décision fait naître un certain nombre de problèmes :
- celui de la rentrée des agents non-enseignants, qui devront avoir remis en route les établissements d’autant plus tôt ;
- rien n’est dit de la prise de service des stagiaires et collègues en mutation et /ou en réintégration : les stagiaires devront être rémunérés sur le mois d’août, au moins partiellement ; les pvi devront être actualisés pour tous...

Une mesure donc inacceptable à plusieurs titres, et dont les justifications réelles sont inavouées : allonger peu à peu l’année scolaire, si possible à moindres frais, s’aligner sur certains pays européens (ah ! les spécificités françaises !) tant dans la durée de l’année que dans l’organisation des semaines de cours....

Ci-dessous le texte de la pétition :

Texte de l’appel

Monsieur le Ministre,

Le calendrier scolaire 2013/2014 prévoit de « rattraper » la journée de cours du lundi 2 septembre qui a été consacrée à la prérentrée. Les personnels enseignants et de vie scolaire ont pourtant travaillé ce jour-là au service de la réussite des élèves.

Dans de nombreux établissements du second degré, seule la demi-journée du matin a été « rattrapée » le mercredi 13 novembre. Le bilan de cette demi-journée est accablant : désorganisation des établissements avec, entre autres, la suppression des cours habituels du mercredi après-midi et les conséquences sur le sport scolaire, problèmes de transports scolaires, absence avérée d’efficacité pédagogique…
En l’état, les personnels de ces établissements se verraient contraints de vivre encore une telle situation le 11 juin pour rattraper la deuxième demi-journée.

Nous ne l’acceptons pas et vous demandons d’annuler dès maintenant cette disposition.

Par ailleurs, nous ne pouvons accepter de devoir effectuer notre rentrée au mois d’août et vous demandons de revoir le projet triennal de calendrier scolaire afin de respecter 2 principes : la journée de prérentrée est une véritable journée de travail ; elle fait partie intégrante de l’année scolaire qui est beaucoup plus perturbée et déséquilibrée par le maintien du zonage que par la soi-disant « perte » d’une journée de cours en septembre.

http://www.snes.edu/


Navigation

Articles de la rubrique