Question de respect des personnels et des représentants qu’ils se sont choisis.

jeudi 8 mai 2008
par  Webmestre FSU-95
popularité : 39%

La FSU a pris connaissance des propos à son encontre prêtés par le Canard Enchaîné au Président de la République ; ils confirment l’attaque ad hominem à laquelle s’est livré publiquement le Ministre de la Fonction Publique ce week-end.

Ces propos, conjugués avec la réactivation du service minimum par le Ministre de l’Education nationale à un moment où il ne fait strictement aucune proposition permettant d’engager le dialogue, sont de très mauvais aloi : ils manifestent de la part du gouvernement le choix de l’affrontement plutôt que de la négociation.

La FSU rappelle qu’un véritable dialogue social a comme condition première, le respect des personnels et des représentants qu’ils se sont choisis. Elle appelle le gouvernement à reprendre ses esprits et à entendre les revendications que portent les personnels pour l’avenir du système éducatif aussi bien que pour celui de la fonction publique.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les Lilas le 7 mai 2008


Portfolio

JPEG - 68.1 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

14 décembre 2016 - FSU 95

Maison des Syndicats
26 rue Francis Combes
95000 Cergy
Tel : 01 30 32 26 77
tel. mobile (...)