MOTION DE SOUTIEN de la la CAN du SNPES-PJJ/FSU à L’ASSOCIATION « RAIH » ET A LA SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTALE SNPES-PJJ/FSU DE L’HÉRAULT.

mercredi 14 février 2018
par  Webmestre FSU-95
popularité : 44%

MOTION DE SOUTIEN à L’ASSOCIATION « RAIH » ET A LA SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTALE SNPES-PJJ/FSU DE L’HÉRAULT.

Le 12 juillet 2017, une demi douzaine des membres de la ligue du midi, groupuscule d’extrême droite violent et aux idées xénophobes, implantée dans le département de l’Héraut et du Gard, saccagent les locaux d’une association d’aide aux mineurs isolés étrangers (MIE), le RAIH.

Informés de ce vandalisme et de cette agression ciblés et caractérisés, les associations et syndicats locaux manifestent leur indignation, leur condamnation d’un tel acte et leur soutien aux MIE, bénévoles et salarié.e.s du RAIH.
En rétorsion, certains membres de l’association, de représentants politiques, de militants syndicaux et particulièrement la secrétaire de la section 34 du SNPES-PJJ/FSU sont insulté.e.s par la facho-sphère héraultaise via leur réseau social.

En septembre 2017, les membres de ce groupuscule comparaissent devant le Tribunal pour des faits de vandalisme simple, le Procureur de la République de Montpellier n’ayant pas retenu le caractère raciste de la destruction des locaux du RAIH, pourtant évident .
Notre secrétaire de section de l’Hérault, avec d’autres, en dénonçant cette ineptie, se retrouve de nouveau attaquée, en tant que femme militante au sein de notre syndicat.

Par cette motion, la CAN du SNPES-PJJ/FSU entend dénoncer ces attaques éminemment politiques et dangereuses ainsi que l’absence de protection des défenseurs des droits par les pouvoirs publics

Nous tenons ainsi à apporter notre solidarité envers les MIE, les représentant.e.s associatif.ve.s, les militant.e.s syndicaux et les représentant.e.s politiques insulté.e.s par un réseau social d’extrême droite.

Le SNPES-PJJ/FSU ne se laissera pas intimider par de telles insultes, continuera à se mobiliser contre ce type d’action politique visant à instaurer la terreur. Il continuera à défendre l’égalité des droits pour tous et toutes et mettra en œuvre tous les moyens nécessaires à la défense de la liberté d’action de tous les militant.e.s défenseur.e.s des droits.

Nous appuyons tout particulièrement notre solidarité à l’adresse de notre représentante du SNPES-PJJ/FSU 34 nommément ciblée via les réseaux sociaux car à l’initiative de la manifestation dénonçant les exactions de la ligue du midi contre le RAIH.


Navigation

Articles de la rubrique