Lors du dernier Comité Technique du 16 mars...

L’éducation en prend encore un coup !
mercredi 5 avril 2017
par  Webmestre FSU-95
popularité : 43%

Lors du dernier Comité Technique du 16 mars 2017, c’est à la jeunesse que la collectivité a décidé de s’attaquer de nouveau !
Une nouvelle fois, la collectivité tente de nous convaincre que l’amélioration du service public et l’amélioration des services passe par la diminution du personnel et/ou la suppression de poste. Surprenant n’est-ce pas ? Encore plus quand il s’agit de services liés à l’Education. Education qui rappelons-le, est annoncée comme la priorité des élus.
Priorité à l’Education, pour les élus d’Argenteuil, ca veut dire : ! Des animateurs jeunesse positionnés sur la surveillance des cantines en élémentaire au lieu de travailler sur des projets à destination du public jeune. Priorité à l’Education, pour les élus d’Argenteuil, ca veut dire : ! Suppression lors du dernier Comité Technique des postes de Chef du Service et Chef du Service Adjoint à la jeunesse (le poste d’adjoint ayant été créé il y a à peine 10 mois). Sur une ville de 107000 habitants, cela signifie que la Directrice de la Jeunesse gère en direct les 6 structures jeunesse, le BIJ, le CMJ, (…). N’a-t-elle rien d’autre à faire ? Quelles sont les arguments qui justifient ces suppressions ? Autres que des arguments liés aux personnes les occupants ! Malgré notre demande, nous n’en saurons pas plus. Ce qui nous laisse à penser que nous sommes face à un détournement de pouvoir permettant d’infliger une sanction déguisée à deux agents (des agents qui n’ont pas été informés de la suppression de leur poste et à qui à ce jour aucun autre poste n’a été proposé). Priorité à l’Education, pour les élus d’Argenteuil, ca veut dire : ! 1 directeur pour deux structures jeunesse proposé lors du dernier CT, au lieu d’un par structure. Encore une fois, nous n’aurons pas d’explication sur ce choix. Priorité à l’Education, pour les élus d’Argenteuil, ca veut dire : ! Fin d’une ATSEM par classe. -À la rentrée 2015 : 227 classes de maternelles/227 ATSEM. -À la rentrée 2016 : 225 classe de maternelles/150 ATSEM. ! 1 adulte (ATSEM/Animateur) pour 12 sur le temps du midi en maternel au lieu de 1 pour 9 auparavant. Priorité à l’Education, pour les élus d’Argenteuil, ca veut dire : ! Pour les personnels encadrant les enfants, un rythme de travail qui dégrade considérablement les conditions dans lesquelles ils exercent leurs missions : +Des ATSEM et des Agents de restauration qui travaillent respectivement 40h30 et 39h30 par semaine et ce, jusqu’à 7 semaines consécutives sur les périodes scolaires (11 semaines consécutives cette année entre la fin des vacances de printemps et les vacances d’été). Le personnel, relayé également par les syndicats, n’a de cesse de dénoncer ces conditions dégradées, mais la collectivité refuse de les écouter. +Des animateurs qui travaillent jusqu’à 48 heures les semaines de vacances scolaires et jusqu’à 4 semaines consécutives l’été dans les conditions que l’on connaît (chaleur, nombreuses sorties, (…)). Le bilan sur les conséquences de la mise en place des 38 heures qui devait être fait après un an de fonctionnement n’est toujours pas à l’ordre du jour des instances.
Priorité à l’Education, pour les élus d’Argenteuil, ca veut dire : ! Plus de mini séjour centre de loisirs l’été autre que Vallangoujard. ! Refus de financer les premières parties du BAFA (Brevet d’Aptitude aux fonctions d’Animateur) et BAFD (Brevet d’Aptitude aux fonctions de Direction) pour les animateurs et directeurs du service Enfance. Des diplômes garantissant pourtant une formation nécessaire pour un encadrement de qualité des enfants. Les agents doivent donc payer eux même leurs formations (entre 450 et 550 euros le stage). Et comme si cela ne suffisait pas de les laisser financer leur formation, ils doivent prendre des congés pour pouvoir effectuer celle-ci.
Priorité à l’Education, pour les élus d’Argenteuil, ca veut dire : ! Fermeture de 5 crèches : Tom Pouce, la Maison des Bébés, l’Eau Vive, la Margelle, Pomme d’Api. ! Mise en place sur toutes les crèches d’un projet dénué d’objectif pédagogique : accueil en âge mélangés, sans concertation avec la Direction de crèche et les auxiliaires. Où est le bien être des enfants ??? ! Des augmentations d’agrément sur la quasi-totalité des crèches diminuant la qualité de l’accueil des enfants.
Alors, si une chose est certaine, c’est bel et bien que les services de l’Education ont été désignés « prioritaires » pour les coupes budgétaires décidées par les élus ! Toutes les décisions prises concernant les services éducatifs ne l’ont été que dans une logique purement comptable et d’économie à faire sur le dos du personnel, ses conditions de travail et au final, au détriment de la qualité du service public.

Alors cher(e)s collègues, soyez toutes et tous très discrets dans vos directions et services respectifs afin de ne jamais devenir la priorité des élus !

La FSU des Territoriaux d’Argenteuil.



Documents joints

Argenteuil : L'éducation en prend encore un (...)