La FSU , solidaire avec le mouvement syndical tunisien

un communiqué de la FSU
lundi 17 janvier 2011
par  Webmestre FSU-95
popularité : 33%

Communiqué FSU

La fuite du dictateur Ben Ali est une grande victoire pour le peuple
tunisien. Ben Ali, au pouvoir depuis 23 ans, soutenu jusqu’au bout par
le gouvernement français, complice et "ami" du despote, a quitté le pays
sous la pression de manifestations de plus en plus massives, expression
d’une révolte de tout un peuple qui a payé un lourd tribut à la
politique de Ben Aliet à la répression sanglante de ces dernières semaines.

Ce mouvement, rassemblant les jeunes, les chômeurs et précaires, les
salariés , les syndicalistes, les étudiants et les enseignants, les
avocats a fait preuve de courage , de détermination et d’unité. Il a mis
en avant des exigences sociales et démocratiques : "le droit au
travail", le « droit à une juste répartition des richesses », la « 
lutte contre la corruption et le népotisme », et la liberté des medias.

La FSU , solidaire avec le mouvement syndical tunisien, s’associe aux
espoirs du peuple tunisien et des forces démocratiques pour que s’ouvre
une nouvelle page de l’histoire en Tunisie, pour que cette victoire ne
soit pas confisquée, ce qui passe par l’amnistie pour tous les militants
injustement condamnés et spoliés par le régime Ben Ali, l’identification
et la condamnation des responsables des massacres , la satisfaction de
droits sociaux, une vie digne pour tous et des élections législatives et
présidentielles.

La FSU et ses syndicats participent aujourd’hui aux manifestations dans
de nombreuses villes de France et à Paris pour exprimer son soutien au
peuple tunisien.