L’histoire de France versus Marine Le Pen

jeudi 28 mars 2013
par  Webmestre FSU-95
popularité : 44%

L’histoire de France versus Marine Le Pen

Le 26 février à Rocamadour , haut lieu de la chrétienté, Marine Le Pen, présidente du FN, a lancé une nouvelle étape de son « Tour de France des oubliés », convoquant « l’histoire de France, sa culture, son patrimoine ». Un retour aux sources pour le FN dans sa stratégie de communication. Après avoir parcouru le chemin de croix, Marine Le Pen a donné sa vision de l’histoire de France :« Les Français doivent être fiers de leur histoire. Je les incite à aimer leur pays. Il faut réapprendre leur histoire aux Français. Leur rappeler les racines chrétiennes et catholiques, contre une élite qui veut parfois se passer de la France, qui est dans la repentance permanente. »
Marine Le Pen, fidèle aux traditions de l’extrême droite, a proposé un "rééquilibrage de l’apprentissage de l’Histoire de France en faveur de "ses éléments les plus glorieux". Elle s’est ainsi déclarée opposée à « l’apprentissage de la Seconde Guerre mondiale ». Comme le rappel le MRAP, Marine Le Pen est fidèle à son père : « Selon son célèbre propos du 13 septembre 1987", "les chambres à gaz " - dans lesquelles périrent des millions d’hommes, de femmes et d’enfants - n’étaient "qu’un détail de l’Histoire". Il est vrai aussi, que c’est le jour même de commémoration de la libération du camp d’Auschwitz - le 27 janvier 2012 - que Marine Le Pen - invitée d’honneur du FPÖ, principale organisation d’extrême droite autrichienne - valsait au bal des corporations estudiantines de Vienne, avec les leaders néo-nazis pangermanistes. »
Pour la FSU au contraire, l’histoire permet d’être le témoin des pratiques et programmes de l’extrême-droite : exclusion, rejet de l’autre, repli de la France sur elle-même,fermeture des frontières, désignation de boucs émissaires, dénonciation de l’immigration comme responsable de tous les maux. Tout cela ne peut conduire qu’au pire.
L’attaque de Marine Le Pen contre l’histoire est une stratégie depuis longtemps reprise par l’extrème-droite. Il n’est pas étonnant que le jour de l’annonce de la mort de Stéphane Hessel déporté par les nazis, le FN en profite pour de nouveau essayer de brouiller les pistes. L’Histoire appréciera !!!
Thierry Thibault


Brèves

14 décembre 2016 - FSU 95

Maison des Syndicats
26 rue Francis Combes
95000 Cergy
Tel : 01 30 32 26 77
tel. mobile (...)