Communiqué PPCR

mardi 6 octobre 2015
par  Webmestre FSU-95
popularité : 54%

_Après un long et constructif débat au CDFN des 15 et 16 septembre
dernier, la FSU a décidé de signer le protocole PPCR. _

_Elle l’a fait dans un contexte difficile pour la Fonction publique et
ses agents du fait de la politique d’austérité suivie par le
gouvernement (cf. lettre au Premier Ministre du 22 septembre suite aux
propos du Ministre de l’Economie sur le statut des fonctionnaires).
Convaincue de l’impérieuse nécessité de « gagner des avancées pour
les agents » et avec les agents, la FSU a pris cette décision en
confirmant ses engagements pour les mobilisations prévues et à venir
(Votation Fonction publique, journée interprofessionnelle du 8
octobre). cf. texte du CDFN des 15 et 16 septembre dernier. _

Nous le savons maintenant, l’accord n’est pas validé car il ne
recueille pas la signature d’organisations syndicales représentant 50
% des voix aux élections professionnelles dans les 3 versants de la
Fonction publique.

Le gouvernement a cependant décidé de manière unilatérale
d’appliquer malgré tout les mesures du protocole. La FSU a dénoncé ce
précédent lourd de conséquences pour le dialogue social dans la
Fonction publique le jour même de l’annonce par le Premier Ministre
(cf. communiqué du 30 septembre).

En aucun cas, il ne saurait être question pour la FSU de laisser
instrumentaliser sa prise de position à des fins de division syndicale,
ni de céder à une quelconque dénonciation de la position prise par
les uns ou les autres.

A la suite de cela, la FSU a milité pour qu’il n’y ait pas de
cérémonie de signatures et encore moins de comité de suivi. La FSU a
d’ailleurs rappelé qu’elle avait toujours contesté le fait que les
comités de suivi des accords soient restreints aux seuls signataires.
Il était donc hors de question qu’elle accepte un tel comité. La
Ministre a confirmé qu’il n’y aurait pas de « cérémonie de
signatures », ni de comité de suivi et que la mise en œuvre passerait
par les différents Conseils supérieurs.

Nous restons bien sûr vigilants sur cette question.

Reçu aujourd’hui en bilatérale par la Ministre de la Fonction
publique, la FSU rappelle ses exigences qu’elle a fait connaître par
communiqué. Nous lui demandons aussi de réunir l’ensemble des
fédérations de fonctionnaires pour faire le point sur l’état dans la
Fonction publique et les règles communes qui doivent y présider.

La FSU sera maintenant particulièrement exigeante sur la préparation
et la tenue du rendez-vous salarial prévu en février 2016 comme sur
les discussions relatives à la mise en œuvre des autres mesures PPCR.
Elle continuera à y défendre ses revendications. Elle invite d’ores et
déjà toutes les organisations syndicales à se retrouver prochainement
pour préparer ces rendez-vous et proposera de prendre toutes
initiatives communes de nature à faire avancer le pouvoir d’achat des
agents. cf. communiqué de ce jour en pièce jointe.

BERNADETTE GROISON


Navigation

Articles de la rubrique