Communiqué FSU 16 mai 2018 : La FSU appelle à manifester le 26 mai

jeudi 24 mai 2018
par  Webmestre FSU-95
popularité : 34%

Comme vous le savez, la FSU appelle à manifester le samedi 26, sur ses propres bases (voir communiqué joint).

Manif parisienne :
départ de gare de l’Est à 14h30
.
Le rendez-vous pour la FSU, à l’angle du Magenta et de la rue du faubourg St Martin
Installation 12h, merci aux quelques camarades qui pourraient être présents pour le montage et la mise en place.

Trajet : gare de l’Est, République, Bastille

Nous serons dans le cortège syndical derrière la CGT et Solidaires.
Nous aurons la banderole services publics comme hier, un véhicule et la sphère FSU IdF.
Le cortège syndical est derrière les associations citoyennes et devant les organisations politiques.
Il est vraisemblable que beaucoup de collègues se rendront à la manifestation, mais pas forcément dans le cortège syndical. Il est donc nécessaire que nous soyons visibles, ce qui implique la présence continue de militants, la distribution de drapeaux U et de différents visuels.
Rendez vous militant pour mettre en place le cortège à 13h 15 (le lieu sera précisé plus tard)

Communiqué FSU

Les Lilas le 16 mai 2018

La FSU appelle à manifester le 26 mai

Emmanuel Macron et son gouvernement mènent une politique économique et sociale qui, y compris aux dires des observateurs comme l’OFCE, favorise les plus riches au détriment des plus fragiles et des classes moyennes. à l’injustice sociale s’ajoutent une injustice fiscale qui profite aux plus fortunés, une politique de contrôle envers les plus fragiles comme les chômeurs, les précaires, mais aussi une politique hostile aux migrants.

Ils déploient dans la même logique une politique qui remet en cause le modèle social en réduisant les capacités d’action des services publics et de la Fonction publique. Pourtant ceux-ci jouent un rôle essentiel pour la cohésion sociale du pays, la redistribution des richesses, l’accès des citoyen.ne.s aux droits sociaux et dans la lutte contre les inégalités.

Incompréhension, inquiétudes, colère...dans le secteur privé comme dans le public, les mécontentements se multiplient et se manifestent notamment à la SNCF, Air France, dans la Fonction publique.... mais aussi chez les jeunes qui refusent la sélection et souhaitent une réelle démocratisation de l’université ou encore chez les retraités qui exigent, ce qui devrait être une évidence, un pouvoir d’achat décent et de meilleures conditions de vie, mais aussi dans les populations les plus en difficulté sur le plan social et éducatif. Toutes les colères qui s’expriment dans les secteurs mobilisés ont un point commun : le rejet de la volonté du gouvernement de porter un coup fatal à notre modèle social. Car les réformes en cours risquent d’affaiblir notre modèle social et toutes les garanties collectives.

C’est à l’opposé de ce que porte la FSU pour une société plus juste et plus égalitaire, ce qui suppose de préserver et développer les services publics.

Affaiblir les services publics, c’est porter atteinte à l’égalité de tous et toutes sur le territoire, c’est tourner le dos au principe de solidarité, d’égalité qui fondent l’organisation de la société. C’est à l’opposé du projet de société que porte la FSU.

Aujourd’hui, le gouvernement reste sourd et méprisant, tout autant sur les revendications que sur les propositions faites notamment par les organisations syndicales.

Dans ce contexte, la FSU appelle à participer à la mobilisation citoyenne du 26 mai prochain pour rassembler les colères, faire valoir des alternatives à ces politiques libérales, porter les revendications sur le financement et le développement des services publics et un autre projet de société.

Elle appelle le mouvement syndical à se retrouver pour construire et faire valoir des alternatives aux politiques en cours.

Philippe CASTEL, chargé des relations avec la presse pour la FSU
06 72 53 91 13 / 01 41 63 27 40


Navigation

Articles de la rubrique