Communiqué FSU95-CGT95 : Journée de la précarité dans la fonction publique => le 18 novemvre

mercredi 18 novembre 2020
par  Webmestre FSU-95
popularité : 10%

Communiqué FSU95 - CGT95

Pour lutter contre la précarité, il faut des créations massives d’emplois publics sous statut de fonctionnaire.

La Fonction Publique c’est :
• plus de 5,526 millions d’agents publics (fonctionnaires ou contractuels) dont 9 sur 10 sont en contact direct avec la population et ont un rôle essentiel en période de crise.
• 20% de l’emploi en France
• Un recrutement par concours qui donne accès à près de 250 métiers : médecins, infirmiers, aides-soignants, pompiers, policiers municipaux, gardiens, animateurs, professeurs, chercheurs , ATSEM, et bien d’autres encore...
Pour autant, la pandémie a mis - et continue à mettre - en évidence le manque criant d’agents titulaires dans les trois versants de la Fonction Publique avec une situation gravissime dans la Fonction Publique Hospitalière.
En 2020, la hausse de 0,8% de l’emploi public n’est liée qu’à des recrutements de contractuels. L’emploi de fonctionnaire sous statut baisse chaque année avec des effets dévastateurs sur les services concernés par les coupes budgétaires.
La précarité se développe dans les services publics : elle concerne plus d’un.e agent.e de la fonction publique sur cinq soit 1,4 million de femmes et d’hommes qui sont contractuel.les.
Dans le Val-d’Oise comme ailleurs la précarisation des emplois s’accroît. Elle dépassait les 20 % en 2017 selon les données de la cours des comptes (202000922-rapport-contractuels-fonction-publique, page 34). Cela s’aggrave du fait de loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019. La loi permet de recruter directement en CDI, indépendamment du niveau hiérarchique de l’emploi ; cela donne des libertés aux employeurs publics (licenciements, indemnisations de fin de contrat…) mais précarise fortement les personnels recrutés qui n’ont ni les mêmes droits ni les mêmes rémunérations que les personnels recrutés par concours.
On crée donc, sciemment, une concurrence interne entre personnels titulaires et contractuels et des disparités de traitement génératrices de tensions. L’adage « diviser pour mieux régner » devient la devise des dirigeants des services comme chez Pôle emploi par exemple.
Dans le même temps la pauvreté augmente. 16,6 % des Val-d’Oisiens vivaient sous le seuil de pauvreté en 2017 ! Cette proportion n’a cessé d’augmenter ! En France la part des « pauvres » au seuil de 50 % (donnée INSEE) a augmenté de 16 % entre 2004 et 2017 !
Nous dénonçons le sort qui est fait aux agent.es contratuel.les : temps partiels subis, rémunération très basses, ils/elles sont corvéables et jetables… C’est notamment le cas des AESH qui accompagnent les enfants à besoin éducatifs particuliers dans les établissements scolaires.
Les organisations syndicales FSU, CGT 95 exigent un plan de recrutement massif de fonctionnaires sous statut, la résorption de la précarité par des plans de titularisation des agents contractuels et une augmentation générale des salaires des fonctionnaires pour rendre attractifs les services publics et assurer à tou.tes des services publics de qualité sur tout le territoire.

Cergy, le 18 novembre 2020


Documents joints

Le communiqué

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

23 décembre 2017 - Joyeuses fêtes

la FSU95 vous souhaite de passer d’excellentes fêtes de fin d’année. Retrouvons nous à en 2018 pour (...)